Dépannage, réparation à domicile … :  

attention aux arnaques

Le secteur de la plomberie, la serrurerie, la vitrerie……là où il faut parfois agir vite est un secteur si touché par les arnaques que la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a lancé de grandes campagnes d’information pour alerter le public.

                 Un temps pour l’information…

L’arrêté du 24 janvier 2017 relatif à “la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement” est applicable depuis le 1er avril 2017.

Un artisan sérieux doit vous donner par écrit un certain nombre de renseignements en arrivant chez vous et avant de commencer les travaux :

Il doit déjà vous indiquer si le devis qu’il va faire est gratuit ou payant. Le devis doit être daté, sa durée de validité clairement apparente. Il indique le prix horaire HT et TTC, le prix des matériaux nécessaires à la réalisation de l’intervention, le prix du déplacement, le problème constaté, le temps pour la réparation…  Le prix global de l’intervention HT et TTC. Le délai de rétractation quand cela se passe chez vous….

Ce devis doit être signé par le client et indiquer les coordonnées complètes de l’artisan.

Le nouvel arrêté a supprimé la dispense de devis pour les prestations effectuées en “situation d’urgence absolue”. Avant le mois de janvier 2017, cette petite phrase permettait de contourner les textes.

L’artisan doit aussi vous prévenir du fait que vous pouvez garder les pièces, les appareils remplacés.  C’est assez prudent de les garder pendant un certain temps (si vous le pouvez).  Si le diagnostic de la panne a été mal fait, par exemple, vous aurez encore, entre vos mains, le matériel inutilement changé. Cela peut aider dans une négociation.

Le site internet de l’artisan doit afficher le prix de ses principales prestations.

Il peut vous remettre aussi la fiche “fiscale” permettant d’obtenir une TVA moins élevée, si vous remplissez les conditions.

                                            Et un temps pour la réflexion et le conseil ……..

Les méthodes commerciales de certains de ces dépanneurs peuvent être agressives, menaçantes. Des abus de faiblesse ont déjà été constatés. C’est clairement un secteur très propice aux arnaques car souvent le client est en difficulté, peut stresser et même paniquer. Si vous ne vous sentez pas dans votre “état normal”, faites appel à un ami, un voisin qui peut être à vos côtés et qui peut connaitre des artisans dont il a déjà utilisé les services.

Contactez votre compagnie d’assurance car certains contrats multirisques habitation prévoient une garantie dépannage – qui est bien précisée – et vous donne un numéro de téléphone joignable 24H sur 24.

L’assurance que vous avez souscrite avec votre banque (voir carte bleue etc.…)  Peut prévoir, sous certaines conditions, la perte ou le vol de vos clefs. Des compagnies d’assurance mettent à votre disposition un numéro de téléphone pour joindre un serrurier, 24h sur 24.

Pensez aussi à laisser un double de vos clefs à des personnes en qui vous avez toute confiance.

Débarrassez-vous des cartons que vous avez reçus dans votre boite aux lettres, qui ressemblent à des documents officiels, et qui proposent des noms d’artisans, des numéros d’urgence etc….. Cherchez plutôt à avoir une liste d’artisans ayant fait leurs preuves.

Il sera bien difficile, une fois que vous aurez payé l’artisan, de vous faire rembourser, ne serait-ce qu’en partie. Les prix sont libres et vous ne pourrez intervenir que sur le fait qu’il n’a pas respecté la réglementation.  Les sanctions sont lourdes mais faut-il encore les mettre en œuvre. Faites-vous épauler par un organisme de défense du consommateur, un avocat…En tous cas, signalez le comportement de cette personne à la DGCCRF :  www.economie.gouv.fr/dgccrf

N’hésitez pas à nous appeler en cas de difficultés.

G.H.


La pension alimentaire pendant les vacances :
comment ça fonctionne ?

Dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation, la pension alimentaire, que l’un des parents doit verser à l’autre pour l’entretien des enfants, est une somme forfaitaire évaluée soit par le juge soit par les parents. Elle est payée mensuellement.

Pendant les vacances, lorsque les enfants résident chez le parent qui la paie, elle doit continuer à être versée à l’autre parent, dans son intégralité.  Si les relations entre les parents ne sont pas très bonnes, cela peut être source de litiges, le parent débiteur ne comprenant pas pourquoi il devrait la payer quand il a la charge des enfants pendant les vacances.

Il est tout à fait possible de décider qu’elle ne sera payée que 11 mois sur 12 mais   cela exige bien entendu l’accord des deux parents ou une décision judiciaire.

Si vous avez des difficultés à parler avec votre ex conjoint, pensez à la médiation familiale. Cela peut éviter l’escalade qui risque de mettre les enfants en difficultés.


Envoi forcé par correspondance ou vente sans commande préalable

Il y a envoi forcé lorsque vous recevez un bien que vous n’avez pas commandé et que l’on vous en réclame cependant le paiement ou le renvoi.

Si cela vous arrive, vous serez bien souvent “relancé” pour payer la facture. Ne vous inquiétez pas des menaces qui peuvent accompagner les relances. Vous n’êtes absolument pas tenu de payer le prix réclamé ou de renvoyer le bien.  L’absence de réponse de votre part ne vaut pas consentement à la vente.  Tenez-le bien à disposition de la société qui vous l’a envoyé.

Les articles L.121-12 du Code de la Consommation et R.635-2 du Code pénal sanctionnent cette pratique.

N’hésitez pas à nous contacter si le vendeur vous harcèle.

 


Testament

Organiser sa succession par testament, une réflexion s’impose ! 

Un temps pour l’information…

La rédaction d’un testament permet d’organiser sa succession.

Il y a plusieurs sortes de testaments :

1)  Le testament olographe

C’est le testament que vous rédigez seul. Il doit être entièrement écrit de votre main, daté et signé.  S’il contient plusieurs pages, il est recommandé de les numéroter, de les dater, de les signer.  La loi n’exige aucune formule particulière mais la formule “ceci est mon testament” est tout de même conseillée, comme il est conseillé de bien écrire votre nom, date de naissance, adresse pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté.

Le testament est un acte individuel, il ne peut pas être rédigé par plusieurs personnes. Dans ce dernier cas, il serait sans valeur.

Vous pouvez le conserver chez vous ou, ce qui est plus prudent, le remettre à un notaire.

Le testament ne produisant des effets qu’à la mort du testateur, il est possible de révoquer son testament en le détruisant ou en rédigeant un autre testament dans lequel vous   mentionnez que ce nouveau testament annule le testament antérieur dans son intégralité.

2) Le testament authentique

Ce testament est rédigé par un notaire, assisté soit par un autre notaire soit par deux témoins. Le notaire écrit ce que vous lui dites.

Le testament est conservé par le notaire qui va l’inscrire au fichier central des dispositions des dernières volontés. Ce fichier permet à n’importe quel notaire de savoir si telle ou telle personne a fait un testament, une donation etc….

Ce testament peut aussi être révoqué soit par un acte de déclaration de volonté devant le notaire soit en rédigeant un testament olographe dans lequel vous précisez que vous révoquez le testament authentique.

Les frais, les honoraires

Un testament olographe que vous gardez chez vous ne vous coûtera rien.

Si vous faites appel à un notaire pour le conserver pour vous, si vous voulez des conseils, si vous rédigez un testament authentique, tout cela engendrera des honoraires et des frais aussi bien pour la conservation que pour l’ouverture du testament.

Et un temps pour les conseils et la réflexion…

Le droit des successions est très complexe, très technique et évolue avec le temps.
Rédiger seul (e) un testament réglant une succession importante est bien risqué.

En voulant bien faire, vous pouvez déclencher des litiges à n’en plus finir car une règle n’aura pas été respectée.  N’hésitez donc pas à aller voir un notaire, discuter avec lui de vos intentions et voyez si le testament est le meilleur “outil” pour organiser votre succession. Le notaire connait les règles fiscales, ce qui est bien entendu très important pour vous et pour vos héritiers.

Si vous voulez vous servir du testament pour faire quelques cadeaux (attention à leur valeur, il y a aussi des règles) à des membres de la famille ou à des amis(ies), désignez les en écrivant leurs noms, leurs adresses et même leurs dates de naissance. Plus vous serez précis, plus il y a de chances que tout se passe bien.

Le testament est bien utile pour organiser les funérailles, pour remplacer les fleurs par des dons, choisir telle ou telle musique… C’est intéressant pour la famille de savoir ce que vous voulez car souvent, hélas, trop souvent ces sujets ne sont pas discutés en famille. On ne parle pas si facilement que ça de la mort…

Dans ma pratique, j’ai été, de nombreuses fois, confrontée à des familles où le décès d’un des parents faisait éclater les relations, déjà fragilisées, dans la fratrie.  J’ai souvent remarqué que des souvenirs, des vécus difficiles d’enfant resurgissent à ce moment-là avec une grande force.  C’est comme une explosion ravivant des tas d’émotions qui ont été “enfermées” pendant des années : il peut s’agir de jalousie, de rejet, de souvenirs traumatisants, d’abandon…

Que peut-on faire ?  Lorsque les familles tiennent à éviter que les relations difficiles aient des répercussions sur tous les enfants et même les petits enfants et qu’elles ne peuvent pourtant ni écouter, ni parler sans risque de provoquer encore plus de conflits –   il est alors possible de faire appel à une médiatrice familiale.  N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour voir ce qu’il est possible de faire.

 


Permanence notariale gratuite les 4èmes lundis de chaque mois à partir de 19h sans rendez-vous.

Permanence de Maître ROUACH-NEYMANN (avocat) tous les 2èmes lundis de chaque mois à partir de 18h.

Permanence de Maître SINGER (huissier de justice) tous les 1er vendredis de chaque mois à partir de 19h.

 

Renseignements auprès du Centre Social et Familial AGF de Wasselonne au 03 88 87 05 59